Inde Nepal 2009

31 mai 2009

jamais 2 sans trois...

10 04 2009

le clip Don(t worry be Happy Inde/Nepal : http://www.youtube.com/watch?v=SGx-sCFd7sk

Partis de la maison a 8h00, RER B direction l'aeroport Charles de Gaulle.
Décollage a 11h25 avec Qatar Airways (402 euros, le billet le moins cher sur internet)
Escale à DOHA ( dans le nez...oui c est toujours du Fernand...) Qatar, aux Emirats Arabes.
Fernand n'a fait que dormir et Severine a regarde 3 films.

Arrivée a Delhi a 3h30.
Récuperation des bagages.
Change.
Taxi prepaid.
Apres quelques arrets du taxi qui n'a d'un seul coup plus de lumière ( le chauffeur descend ouvre le capot, trifouille le moteur et c'est reparti! ), nous arrivons a Pahar Gang.

DSC00808   
La rue Main Bazar a 5h30                                                          

DSC00814

... la meme rue a 19h00

L'hotel est encore fermé, les employés dorment par terre. On finira par les reveiller.
Super, nous avons la même chambre que l'année derniere.
Pas trop chère.
Propreté relative mais fenêtre et petit balcon avec vue sur un grand cimetière donc calme assuré

(plutot un luxe dans cette grande ville).

DSC00816
La vue de notre hotel

Séverine ne fait que dormir et Fernand, qui a retrouve Ramakrishna et sa fondation

DSC00229

ne fait que méditer (au lait...la spiritualite ne fait rien a l'humour vaseux ;-)

   DSC00811

C'est notre 3ème fois en Inde, tout parait plus facile, on est moins surpris...quoique...
en allant acheter notre billet de train pour Varanasi (Bénares), le bureau de réservation des touristes, qui soit disant avait brulé l'annee dernière, aurait déménagé à cause des travaux du métro...c'est ce qu'ont voulu nous faire croire des rabatteurs un peu collants...on vous raconte ça la prochaine fois..
.
.
.
.
.
.

Posté par lezarts à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


30 mai 2009

Delhi emotion

13 04 2009

Alors, on en etait aux rabatteurs a la gare.
On va donc acheter notre billet de train pour Benares ( on ne part que Dimanche mais en Inde, il vaut mieux prevoir).
Comme les deux precedents annees, on va au bureau de reservation pour tourists au 1er etage de la gare.
DSC00884

Un homme nous arrete :
-" Ticket? "
-"Ben, on n’en a pas (enfin, pas encore)
-" Sorry, only people with ticket!"
-"We want go to the tourist office upstair"
-"Non, il est ferme a cause des traveaux du metro, le nouveau bureau est a droite!".

La, on tombe sur un autre homme, meme blabla. Le nouveau bureau est plus loin, il nous ecrit tout ca sur notre cahier et nous propose un rickshaw a 10Rps pour y aller. Ca sent mauvais tout ca, on se regarde, on s’en va:
-"Ok, merci, on ira demain."
Il insiste, nous suit,
-"Oh, non, demain commence 3 jours de fetes musulmane".
Il nous suit encore et se fache car on ne le croit pas. Il finit par nous lacher.Plus loin, un autre , meme hitoire: bureau ferme, travaux de metro, 3jours de fete.
Euh, la, on a un peu le doute, on va vers l'endroit indique.On marche 100m...tiens,
l'homme est derriere nous.On fait diversion, on s'arrete, il nous depasse et nous attend, l'air de rien un peu plus loin.
Bon, ca va, la! Il est a droite, on repart a gauche. On croise un dernier type qui nous dit:
-"The office tourist, il est au 1er etage de la gare!"
Allez, retour a la case depart! On retrouve le bureau a la meme place qui n'avait ni brule, ni demenage.
30 minutes a se faire balader.
5 minutes pour acheter le billet.
Le temps est relatif en Inde!

Nous restons a Delhi jusque dimanche soir.
C'est agreable et marrant de retrouver des gens deja vus les autres annees
( le jeune Gopi: vendeur de foulard a qui on a envoye sa photo, celui qui fait les colis qu'on s'envoie en France, le vendeur de Bindis, le chauffeur de Rickshaw(qu' on n'a jamais pris) a qui on disait une petit connerie chaque fois qu'on sortait de l'hotel...)

Quand on est a Delhi, on est surtout dans le quartier de Pahar Gang, face a la gare (c'est une vue tres restreinte de la capitale), quartier rempli de touristes babas et de sollicitations mais ideal pour faire des achats et constituer notre petit marche indien pour cet ete. On vient de faire partir un colis de 19kg.

DSC00883 DSC00824 DSC00825
Ils sont marrants ces vendeurs, ils tatent pour trouver notre nationalite (ils trouvent facilement des qu'on parle anglais!), et sortent d'un seul coup :
"Bondjour madam'...commente ca va...comme ci, comme ca"
Pourquoi cette expression la, c'est un mystere...c'est comme aujourd'hui, un indien comprenant que l'on n'etait pas interesse par ce qu'il vendait dit en riant:
" Lach moua les baskets!"

Pour sortir de la poussiere de Main Bazar, on part visiter the Lotus Temple (pour les non anglophones: Le Temple du Lotus!!" Temple Baha'ie.

DSC00854

Le Bahaisme est un mouvement universel spirituel cree par Baha Ula au 19eme siecle qui reconnait toutes les religions et prone l'egalite homme-femme, ce qui en pays arabes a entraine son martyre et la mort de 20 000 fideles.Il y a 7 temples de ce genre dans le monde. Le principe est bon mais ca fait une religion de plus!

DSC00852  DSC00853

Aller-retour en rickshaw. Les chauffeurs qu'on devrait appeler "pilotes" se faufilent au centimetre pres dans une circulation bondee. Un vrai tour de manege!

DSC00848  DSC00849Concentration extreme...DSC00847...mais decontraction du conducteur...
DSC00856 et a chaque feu ...

Dimanche, avant de partir, on prend le metro (climatise, s'il vous plait!) pour trouver un parc. A la recherche de calme et de fraicheur (la temperature commence a monter, il fait 38degres), c'est la sortie dominicale des familles indiennes et surtout le rendez vous des amoureux. A chaque coin d'ombre, un jeune couple enlace, scene plutot rare en Inde.

DSC00879  DSC00878
DSC00877

Voila, on vient de passer 4 jours a Delhi.
18h30, quai 12, train Shiva Ganga express, wagon S3, places 35 et 38. Let's go to Varanasi !(Benares)

DSC00888 D'abord trouver le bon wagon et...                                                       DSC00887 Chercher son nom sur la liste

DSC00889  Trouver sa place ou quelqu'un est deja assis
DSC00890 Investir les lieux...

DSC00898et dormir....enfin, essayer


13 heures de train...comme d'habitude, la nuit va etre agitee.

A suivre...

PS:
DSC00867

DSC00862

DSC00866

DSC00841

DSC00845 DSC00829

PS2:en pleine repetition...
        on prepare un petit ukulele-clip
         
DSC00828   DSC00827

Posté par lezarts à 00:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]

29 mai 2009

Mother Ganga

23 04 2009

Donc, on en etait au train et a notre courte nuit.
DSC00901

Compartiment reserve aux occidentaux. Rencontre avec deux jeunes francais parisiens, avec un moins jeune francais qui ne voulait parler qu'en anglais et qui voulait "convertir le monde"!!! et Jarry, un New Yorkais qui vient de perdre son boulot dans l'import export.

7h30 Arrivee Gare de Benares Junction
Rickshaw velo pour la vieille ville
1ere sortie du ukulele
DSC00905

DSC00904

8h00 Arrivee au meme hotel que l'annee derniere 200Rps
Fernand va chercher Jarry, l'americain( c'est d'ailleurs le 1er americain dont je comprends l'anglais :-) pour l'aider a trouver une chambre plus facilement dans ce labyrinthe de ruelles et de sollicitations. SHIVA KASHI Guesthouse est une bonne adresse, il sera dans une chambre pres de la notre.

10h Apres la douche, petit dej au MONA LISA restaurant (on lui a d'ailleurs ramener une carte postale de Paris de la Joconde)

Puis... Sieste ...elles sont toujours les bienvenues vu la fatigue et la chaleur ecrasante de Benares ( et dire qu'au retour du Nepal dans + de 3 semaines, il y fera pres de 10 degres de plus!)

Et... Ballades dans les ruelles moyennageuses et les ghats
DSC00966

DSC00964
On se reapproprie les lieux. Pas facile de s'y retrouver meme si c'est beaucoup mieux que la 1ere annee. Benares, c'est: les ghats (les escaliers) le long du Gange, la vieille ville et son labyrinthe de ruelles d'un metre de large et un bordel indescriptible d'une assez grande ville.

Comme c'est notre 3eme fois, on ne repetera pas ce qu'on a deja ecrit...vous pouvez aller voir le blog des annees precedentes... plein de belles images..
http://voyagelezarts.canalblog.com/archives/2007/03/12/index.html
http://voyagelezarts.canalblog.com/archives/2008/05/26/9334440.html

En Inde et surtout a Benares les 5 sens sont tres sollicites.

La vue

DSC00956

DSC00955
Ghat des cremations
DSC00971
DSC00976




Le gout ...
du the, de la nourriture

L'odorat ...
l'encens, les epices et ici d'autres "odeurs naturelles" : la petite et la grosse commission se font sur la berge et rajouter a ca dans les ruelles, les detritus a meme le sol melanges aux bouses de vaches. Les indiens jettent tout par terre ( la poubelle?connais pas!) car ils savent qu'un mec (sans doute d'une caste inferieure) ramasse tout a la main tous les matins...enfin presque.
DSC00918

Ici, comme dans toute l'Inde, les vaches sont en liberte mais comme tout bordel indien, c'est quand meme organise...en fait elles rentrent le soir. Au detour d'une ruelle, on decouvre une etable ou l'on garde les veaux attaches. On nourrit et trait les vaches...des vaches qui n'ont jamais vu un pre ou un champ.

Le toucher
En Inde, on a une impression de bordel constant: pietons, velos, chiens, voitures, rickshaws, vaches, bouses de vaches, poubelles, motos … mais sans bousculade, une espece de fluidite anarchique.
DSC00916

DSC00917

DSC00980

On se croise mais on ne se touche pas sauf quand certains nindiens croisent une noccidentale.
Deux methodes s’offrent a eux :
froler la cuisse ou la fesse par un balancement nonchalant du bras ou
froler le sein par un leger retournement puis relever le coude en esperant atteindre les protuberances mammaires.
Quand tu en prends un en flagrant delit, il est vraiment comme un con, hyper mal a l’aise et si tu lui demandes, il s’excuse.

L’ouie
Le calme n’existe pas en Inde. Ils parlent fort, conduisent au klaxon, ecoutent la musique saturee, se raclent bruyamment la gorge..etc..
Ici, a Benares 4h45 du matin, le muezzin, plutot les muezzins, sono a fond hurlent pendant ¼ d’heure dans toute la ville qu’Allah est grand. Rien a foutre que tu y crois ou non, rien a foutre qu’on soit en pays hindouiste. Impossible de ne pas se reveiller…c’est un des nombreux points ou l’on ne peut qu’etre admiratif de la tolerance indienne.
C’est chiant mais pratique : pas besoin de reveil !

Fernand peut donc partir chaque matin entre 5h et 5h30 pour le lever du soleil et la meditation face au Gange. Le Gange, l’aurore sur l’horizon embrume de chaleur et deja du monde:

DSC00946
DSC00944
DSC00961ce sont surtout les mecs qui lavent le linge
DSC00957le fleuve sacre le Gange
DSC00963lave a l'eau du Gange, le linge seche dans la poussiere

des petits groupes venus se laver et/ou faire des bains rituels dans le fleuve discutent fort, un saddhus crie longuement, les chiens aboient, des qu’un touriste passé, on entend “Hello sir, boat?”, cris d’oiseaux, d’enfants qui jouent, clapotis des rames des dizaines de bateaux charges de touristes, les lavandiers qui frappent le linge sur leur pierre...

Difficile mais amusant et enrichissant de se concentrer dans ce tintamarre (maintenant Fernand va pouvoir mediter dans le metro sans probleme!) Le Dieu Surya (le soleil) annonce par les conques et les cloches des Saddhus fait imperceptiblement son apparition dans la brume et se leve majesteux, se refletant dans la deesse Ganga. OM

DSC00940

Apres 5 jours passes a Benares, nous voila repartis en train pour Gorakphur mais ca, c'est pour plus tard

DSC00982

DSC00983

PS Benares:

DSC00924DSC00919

Sarnath...lieu des 1ers enseignements de Bouddha
DSC00937

DSC00947 DSC00970

DSC00952
dejeuner chez Jasree que l'on connait depuis 3 ans
DSC00958

DSC00927
clip auto filme dans la rue
DSC00929 DSC00932
DSC00979
DSC00950

Posté par lezarts à 00:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 mai 2009

De l'Inde au Nepal

27 04 2009

On part de Benares.

DSC00985

23h25 Train pour Gorakpur.
DSC00988

DSC00987

Nouvelle nuit dans le train (on profite de ce “confort” avant le Nepal ou il n’y a quasiment pas de voies ferrees.)
Rencontre avec deux ecossaises et une chinoise.

DSC00993

Arrivee Gorakpur a 9h avec 2 h de retard.
Un peu de ukulele a la gare (au moins on leur donne une raison de nous regarder, ils nous ont meme applaudis et nous de leur demander des roupettes en deconnant)

DSC00990

Puis, 2h de bus pour Kushinagar
(l’endroit ou Bouddha est entre dans le Paranibana dit Fernand…enfin, bref ou il est mort dit Severine).

DSC00997

On arrive dans un chantier, ils ont decide d’eriger le plus grand Bouddha du monde et transformer ce sanctuaire bouddhiste en un lieu pour pelerins-touristes aises…en attendant, ce sont les pauvres qui cassent du caillou en plein soleil.
La none superieure du monastere bouddhiste ou nous avons dormi nous expliquera que c’est leur karma…bof, bof, on n’est pas convaincus.

DSC00998

DSC01002



DSC01004

DSC01003temple du Bouddha couche

Apres la meditation de Fernand pres du Bouddha couche, nous partons pour le Nepal.

Commence alors une journee de transports epique (et colegramme).

1h30 de taxi-jeep pour Gorakpur
DSC01005

puis 3h de bus pour Sunauli a la frontiere.

DSC01008

DSC01011

Passage de la frontiere a pieds
Tampon de sortie indienne
DSC01014

Tampon d’entrée nepalaise.
DSC01018

Comme on ne va pas direct a Pokara, lieu tres touristique, on est oblige de prendre les transports locaux.

10km en taxi-jeep, ou plutot sur le toit de la jeep jusqu’a Butwal

DSC01022
DSC01025

puis bus pour Tansen dit Palpa

On est parti depuis 8h, il est deja 18h, on aimerait bien arriver mais avant cela, il nous faut decouvrir les routes nepalaises: ca monte et ca descend a flanc de montagnes, les bus sont vieux et bondes et les chauffeurs sont audacieux voire temeraires. Quel plaisir de rajouter a ces conditions la nuit qui tombe!

Apres 1h de retard justifiee par la reparation d’un phare et le remplissage en pleine montee du radiateur, nous voila arrives a Palpa.
Petit village, peu d’hotels, alors comme il est tard, on prend la 1ere chambre que l’on trouve (on cherchera mieux demain): le Bajra Hotel qui nous fait decouvrir le sens 1er du mot capharnaum : cafards et hommes dans la meme piece. On pulverise les alentours du lit d’anti-moustique, on fait de l’apne dans la salle de bain, on s’enferme dans notre drap “sac a viande”…allez, demain, il fera jour! La devise “tout fini par s’arreter, le bon comme le mauvais “ nous est souvent utile en voyage… ca permet de relativiser les problemes.
Reveil 6h, les cafards (enfin, ceux epargnes par nos chaussures) ont bien dormi et nous aussi.
Le Siddhartha Gautama Guesthouse sera notre hotel pour les deux prochaines nuits.350Ruppees mais des rupees nepalaises maintenant (100 Rps= 1euro)
2 jours a Palpa, petit village tres sympathique et authentique dans les hauteurs. petites rues pavees etroites et en pente, facades des maisons sculptees, costumes locaux, tres peu de touristes, decouverte des premiers paysages nepalais tres vallonnes ( quelle difference avec le plat pays indien!)
Depuis le passage de la frontiere, on decouvre la gentillesse des nepalais, beaucoup moins durs que les indiens mais plus timides et moins joueurs…et Fernand dit “ a Palpa les nepalaises ne sont pas laides!
Ici, c’est flagrant, le statut de la femme est different de l’Inde, elles sont la, en societe et actives…il y a une certaine similitude avec la Thailande meme parfois physiquement ( c’est un doux mélange de physiques..parfois types indiens, ou asiatiques ou tibetains)

DSC01032

DSC01031

DSC01040  DSC01041
DSC01050

DSC01044
La vue de notre hotel

DSC01048

DSC01057

DSC01042 on porte avec ses cervicales

DSC01047  DSC01062

DSC01053

DSC01051 DSC01071
DSC01055

DSC01056
le chapeau typique nepalais le DHAKA TOPI
DSC01073

DSC01060 on a chante, les enfants ont danse

DSC01064



Mercredi 22 Avril, 9h, on prend le bus pour Pokhara…encore un trajet inoubliable.

DSC01081

See you bientot

Posté par lezarts à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 mai 2009

Pokara

On part donc de Palpa.

Petite mise en jambes avec 5 km de bus pour nous descendre a la route principale pour Pokara.
DSC01256
Un bus est deja la, deja plein, on nous propose le toit.
" Ah non pas pour 6 h!!!"
Il nous trouve une place a l'interireur ou nous avons tenu 30 minutes : on est deux sur une place, enfin un strapontin glisse dans l'allee, bien colle a nos voisins...( d'ailleurs au Nepal, le contact physique est beaucoup plus frequent qu'en Inde...pas rare de voir une fermme s'adosser sur toi pour dormir) ajouter a cela les Nepalais qui un a un se mettent a vomir
"Ok, c'est bon, on le prend ton toit!".

DSC01078

DSC01080

On s'installe une place "confortable" avec nos sacs et nos couvertures et c'est parti pour le grand manege panoramique. Evidemment, presque 6h sur le toit au soleil c'etait fatigant mais quel plaisir pour les yeux!
Contents d'avoir vecu cette experience.

DSC01086

DSC01082


On a eu beau chanter " Don't worry, be happy!" rien y a fait,
la voisine de Fernand a fini par gerber elle aussi.

DSC01081

Arrivee a Pokara vers 14h non sans retard et sans changement de pneu sur la route!

DSC01083

DSC01090

Arrivee a Pokara vers 14h, on trouve facilement un hotel, le Jelly Fish en dehors de la zone touristique. 400 Rps avec salle de bain et vue sur le lac.

Nepal ou l"Inde depuis 30 ans.

DSC01103

DSC01129

Pokara est situe pres du PHEWA LAKE le plus grand lac du Nepal lui donnant un petit gout de station balneaire et rappelant Goa, Kho PEEPEE ou Ibiza...

DSC01171

DSC01163

DSC01166

Le long du lac sur4-5km ce n'est que succession de shops, de restaurants, d'hotels, d'agences touristiques, de changes et comme c'est une region de trecks, on trouve tout le necessaire pour la marche et la haute montagne...eh oui, car ici on est entoure de montagnes himalayennes de + de 7000 metres...mais c'est sans doute comme le Yeti, il faut le meriter pour le voir car on a toujours rien vu.En cette saison, une brume de chaleur les masque en permanence.


A Pokara, on peut y passer un certain temps a un rythme tranquilou mais ce n'est pas la vraie vie Nepalaise. On aimerait bien savoir ce que peut penser un nepalais d'un touriste qui depense en quelques heures ce qu'il gagne en 1 ou 2 mois (parapente 70$ (tenu par des francais), golf 35$, ULM, rafting, trecks...et depuis quelques annees, il faut payer le permis de treck 20 euros, argent qui ne profite pas aux locaux mais sans doute aux maoites qui sont majoritaires au gouvernement) d'ailleurs les problemes de terrorisme et de guerilla qui ont eu lieu jusqu'en 2006, on bien fait baisser le tourisme ( tout comme em Inde recemment avec l'attentat a la gare de Bombay)..d'ou un decalage entre le nombre de tourists et le nombre d'infrastructures.
Le principe de marginalite n'est pas le refus complet de la consommation mais de conserver son libre arbitre.

Etre la, pas en plein dedans plutot temoin mais actif quand meme.
Le plaisir n'est pas obligatoirement proportionnel au prix qu'on y met ( et de toutes facons, on n'a pas les moyens, les prix sont proches de chez nos)


Keskonafait?

Locations de velos (80Rps/jour), ballades sympathiques et ampoules sur les petites fesses fragiles de Fernand.

                        DSC01112k   

Location d'une barque (250Rps/jour...mieux que 200Rps la traversee)
5h du matin, traversee du lac  puis grimpette pour aller a World Peace Stupa pour le lever du soleil.


Bus local pour deux petits lacs voisins moins frequentes, le bus beaucoup moins cher que le taxi et plus pittoresque, ce n'est pas tant qu'il y a de la place, on fait monter les gens, c'est tant qu'il y a des gens, on trouve une place...c'est comme ca qu'on finit par monter sur les toits mais la, a cause d'un accident fraichement arrive, la police fait descendre tous les passagers du toit qui remontent le virage d'apres.

Le hasard s'amuse toujours a nous prouver qu'il n'existe pas : en sortant du cyber café ou nous avions passé 2 h a poster le dernier message du blog (rien que pour vous!), un jeune homme nous regarde avec insistance...c'est Jerome, un Suisse qu'on a croise a
Bangkok , il y a 4 ans!!!

Aujourd'hui le 4 avril, on vous ecrit de Katmandou ( petit dejeuner avec vue sur
 
la place Dubar Square ).

2 semaines de voyage nepalais, plein de decouvertes, de pensees, d'images, de reflexions dont on vous fera part plus tard.



Comme ecrit dans le guide, dans cette partie plus tranquille du lac, tu peux trouver de vieux routards qui connaissent le

Posté par lezarts à 00:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


26 mai 2009

Bandipur

01 05 2009

On quitte Pokara ou malgre l’aspect hyper touristique nous avons passé un bon moment.
Nous voulons un endroit plus tranquille , nous avons choisi Bandipur a 2-3 heures de bus sur la route de Kathmandou.




Bus local jusqu’a Dumre conduit par un trop beau chauffeur.
“N’importe quoi ! La fievre fait delirer Severine.” dit Fernand
La fievre? Oui car ces dernier temps nous n’avons pas une sante terrible

“Si, il etait beau…la preuve”

Puis, jeep pour grimper a Bandipur.





Bandipur


Petit village newar perche sur une colline qui a connu ses heures de gloire il y a plusieurs siecles etant une etape entre le Tibet et l”Inde.
Ici, pas de voiture, pas de moto, la vie semble couler au ralenti .



La rue principale, les Champs Elysees de Bandipur!


La vie reste assez typique meme si les guesthouses poussent plutot rapidement et que les 2 hotels a 35 et 55 $ la chambre font un peu tache sur la place du village. Les petites filles un peu trop gentilles demandent vite ou l’on dort pour connaitre la taille de notre porte monnaie et donc celle du bonbon ou du gateau qu’elles vont reclamer mais on ne donne jamais aux enfants…sauf parfois, un des petits jouets ( des oeufs kinder ) qu’on a emmene avec nous.


Nous sommes reste 4 jours a KHATGAMAI Guesthouse, un petit saut dans le temps, on se serait cru au moyen age ( matelas et toilettes en plus!!)
et voici notre hoteliere!



…de sympathiques ballades ( “quasi treck” dit Fernand …”quelle feignasse!” dit Severine)


                   




….et le ukulele cree des liens.


                              



L’autre jour, on vous disait que les femmes sont plus presentes en societe, c’est vrai…en fait, petite precision…elles font des boulots d’hommes… elles portent de lourdes charges ou travaillent sur des chantier. L’autre jour, j’en ai vu une avec son gosse dans le dos entrain de construire une maison!





Comme on a fait deux pays, on ne peut s’empecher de comparer. Meme si l’Inde et le Nepal ont beaucoup de resemblances, voici, au hasard quelques differences:
    - Il y a beaucoup moins de monde au Nepal
    - beaucoup moins crasseux qu’en Inde
    -et moins d’extreme pauvrete meme si les castes existent aussi.

    - Il fait nettement meilleur , en ce moment, au Nepal. Au plus chaud, il fait 30 degres.
    - L’alcool est partout et en vente libre.
    - On mange plus de viande ( et meme du boeuf!) meme s’il y a, la aussi quelques vaches   

      dans la rue.
    - On voit des femmes fumer (surtout les vieilles).
    - On se dit plus “bonjour” et “merci” au Nepal

    - Les Nepalais sont moins durs au premier abord mais beaucoup plus arnaqueurs ( nous   

      n’avons jamais paye le meme prix pour les trajets de bus). Dans les zones touristiques, il faut 

      au moins diviser par 2 le prix annonce.

PS;

 


mon cyber café


 



Nous, on est deja revenu en Inde mais il faut qu’on vous raconte Kathmandou avant et ca, c’est pour la prochaine fois.

PS2; Nous recevons bien tous vos messages, tres heureux de savoir que vous nous lisez et que   

         finalement vous etes pas mal a suivre nos “aventures”

Bises a tous                Severine et Fernand

Posté par lezarts à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 juin 2008

2008 INDE DU NORD

004ganesh..... return to Ganesh............

On est rentré l'an passé avec l'impression de n'avoir pas tout compris !!!
On reviendra sans doute avec la même impression..........
Le Nord, Rishikesh, Varanasi, les saddhus, le Gange,
les saris multicolores, la foule, les klaxons, les indiennes, les indiens, les talis nous manquent..........
mardi 15 avril ..............fly direct to Dehli............

Posté par lezarts à 11:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2008

L Inde..les retrouvailles.

Namaste ,

DSC00085

C est un lieu commun que de dire; l Inde est passionnante et incomprehensible…
alors on a tellement aime l Inde l annee derniere et on a tellement rien compris qu on a decide de revenir.
Ca fait 2 jours qu on est arrive a New Delhi.
On aurait du arriver 2 jours plus tot mais…comment dire…on a eu comme un leger contre temps.
24h avant notre depart, comme d habitude et par souci de securite, Fernand part (en rollers) faire
des photocopies des billets d avion et des passeports. Arrive devant la photocopieuse plus de trace
du passeport de Fernand!!
On fait le tour du quartier, on colle des affichettes partout…on est comme des fous (voire comme des cons!?)
…les heures passent, il faut prendre une decision.
Fernand part a la prefecture refaire un passeport en urgence…
...de toutes facons, on ne partira pas demain, il faut 24h pour faire le visa.
Annulation des billets d avion, achat de nouveaux, demande de visa d urgence…
OUF!! On va partir quand meme (avec perte de pas mal d euros au passage, mais bon…)
Il est 20h15…coup de fil, une « ame genereuse » a retrouve le passeport (sous une voiture)…trop tard!

Donc, jeudi 17h55, un avion de la British Airway nous emmene a Londres…
....Escale de 4 heures.Derniere Guiness pour Fernand.

DSC00090      DSC00095  DSC00098
Avion de la compagnie Virgin (tiens je ne connaissais pas!) pour 8 h de trajet.
Si l avion est le moyen de transport le plus rapide, il est aussi le plus inconfortable!

                                    DSC00105
                              On a survole l Afghanistan et decouvert la planque de Ben Laden..
                               Vous le voyez, juste la, en haut a droite??                                             

Comme c est la deuxieme fois en Inde, on a deja nos reperes, c est pas mal de stress en moins.
On change nos euros (1 euro = 62 rupees… plus que l annee derniere), taxi pre paye qui nous
depose a l hotel HARE KRISHNA dans le quartier routard Pahar Gang.
On retrouve Main Bazar road (la petite rue principale) comme on l a laissee avec ses boutiques, ses restos, ses vaches, ses rikshaws (velo tri porteur), ses mobylettes, ses mendiants, son bruit, ses odeurs, (pas toutes agreables), ses klaxons, sa poussiere, ses marchands de charras, ses tuk-tuks…Ah, oui, j oubliais de vous dire : il fait 38 degres!
…sans doute un peu a cause de ca, ajoute a la fatigue et au decalage horaire (meme s il n est que de 3h30), on dort beaucoup.
DSC00114   DSC00120
DSC00141  DSC00160


DSC00135

Achat du billet de train pour la prochaine destination. C est cool, a Delhi, il existe un guichet pour les touristes, qui, malgre les dires de certains indiens rabatteurs, n a pas plus brule qu il n est en reparations!!!

Donc, demain, depart pour Haridwar a seulement 230 Km mais a 6 h de train! (pour moins de 3 euros)
Haridwar, petit coin tranquille pres des sources du Gange….

On se retrouve la bas?

PS: Petite dedicace, Farid aime bien les grosses papayes !! Tiens c est pour toi !!
                   DSC00123

On fait un petit reperage des boutiques pour le lendemain car on a decide de faire les achats pour notre
petit marche de cet ete des maintenant, le colis qu on s envoit mettant 6 semaines pour arriver en France (s il arrive, biensur!)

DSC00148  DSC00153

DSC00155  DSC00161

Posté par lezarts à 10:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]

30 mai 2008

La puja, c'est quoi ?

Jeudi 24 Avril 2008

Haridwar, petit coin tranquille?
Il s'agit en fait de Lourdes indien alors imaginez dans un pays d'un milliard d'habitants,
ca donne 5 ou 6 milles personnes a la Puja quotidienne. Mais avant de vous raconter ca,on va finir Delhi.

DSC00141   DSC00205

On fait les derniers achats pour les 14kg du colis qu'on s'envoie a Paris.
(120 euros d'achat pour 40euros d'envoi du colis!) Oui, on sait, ce n'est pas tres routard
de passer tant de temps a acheter mais le petit marche de l'ete finance le voyage prochain.
Quand on achete en quantite (enfin, je m'entends, on est pas grossiste non plus!!), on se
retrouve vite dans l arriere boutique, comme ici pour les foulards avec GOPI, petit homme de 15 ans
(comme nous disait Nico, un copain qui est venu 2 fois, pour certaines couches sociales, pas
d'adolescence pour les garcons, ils passent d'enfant a adulte...et les filles? on ne les voit jamais...
comme on le disait l'annee derniere, il y a un gros probleme ici avec les femmes)

DSC00131    DSC00132
N oublions pas qu'en Inde, 60 millions d'enfants travaillent 12h par jour..

Tres bon moment passe avec Gopi, on s'est marre (il a bien aime l'humour de Severine, le pauvre!!)...
...photo (qu'on lui enverra) et on lui file 50 Rupees (il gagne 3 000Rps/mois environ 50euros), avant de retourner a la boutique payer son gros patron adipeux et desagreable Fernand lui tend les billets et dit en francais pour se marrer: "Tiens, mon gros, prends ton fric!!"
Une cliente tout pres, accompagnee de son jeune garcon dit :
"Mon fils comprend, il parle francais, on est canadiens!!"
On aura sans doute l'occasion d'en reparler, les separations entre les classes sociales (castes?) sont tres nettes, on ne se fait pas de cadeaux. Quans tu n'es pas bien ne, c'est tant pis pour ta gueule! ...Ya plus qu'a attendre la prochaine vie!

On pourrait aussi vous raconter la rencontre avec un francais de Nantes, tout fraichement arrive.
1er voyage, il commence fort avec l'Inde! Il partait le lendemain pour Calcuta, 32h de train,
3eme classe (la pire). "Je veux etre au contact des indiens" a-t'il dit...il va etre servi!
C'est vrai qu"il y a parfois un petit cote maso dans un voyage en Inde!!

On aurait pu aussi vous parler de cet homme, la cinquantaine, du Bhoutan (petit pays, tres pauvre
et tres ferme pres du Nepal)...c'est monsieur Super Bouddhiste, qui autour d'un chai (the au lait)
nous fait le proces du materialisme et de la religion en citant Bouddha a chaque phrase, tenant
les mains de Fernand avec force et ferveur, tentant quelques larmes pour nous attendrir,
c'est a dire nous soutirer de l'argent. On l'abandonne face a son the, dans ce troquet sous un pretexte
quelconque...comme a tous ces mecs on donne un maximum...de notre amour!!

DSC00235   DSC00138

On aurait pu aussi vous raconter d'autres choses car il s'en passe beaucoup dans une journee:

decouverte au dernier moment de la fondation Ramakrisna a deux pas de notre hotel
DSC00230
(havre de paix dans ce bordel...on ne pouvait pas pu ouvrir les yeux plus grand!!),

les mendiants souvent estropies,

DSC00231  Lui, il sniffe de la colle
   DSC00206   DSC00207Elle, elle fait des contorsions en se roulant dans la crasse.
                                                

defile pour un mariage ( bruyant, evidemment)
DSC00234
Il a l'air un peu bete sur son cheval !! en plus on sait pas
ou il a mis sa femme...de ce mariage forcement arrange.

les morts sur le trottoir dans l'indifference generale, le metro (paradoxe de proprete)...etc..

On part de Delhi...
DSC00223

Donc, arrivee a Haridwar, apres 8h de train de nuit (1h de retard, normal).
On voyage en 2eme classe car la 1ere est trop climatisee. Comme souvent, on se retrouve
dans un compartiment avec d'autres touristes, on est 6: 2 suedois, une americaine, un new zelandais
et deux petits frenchies (on souffre a nouveau de nos lacunes en anglais. ...
...Severine dit:"petite pensee a Valerie et Nathalie avec qui j'etais au lycee...j'aurais du faire des efforts!!....
...Fernand dit:" N'emmerdez pas vos enfants avec la geo et l'histoire, forcez les a apprendre l'anglais!"

Parking de la gare. Il est 6h30. Les autres touristes partent a Rishikech, a une vingtaine de kilometres, ou nous irons demain.
DSC00224
On cherche une chambre pour la nuit, 1km de marche a pied avec nos sacs a dos,
malgre les sollicitations permanentes des rickshaws (taxi-velo).
On a du mal a accepter cette forme d'esclavagisme (qu'on constate dans plein de petits metiers ici).
La rue principale d'Haridwar descend vers le Gange. Les rikshaws charges de personnes avec leurs
sacs ou de familles entieres obligent leur pauvre conducteur, qui ne peut plus pedaler dans la montee,
a pousser leur charge cm par cm.C'est plus lent que la marche a pied!

On se debrouille pas mal pour trouver une chambre, maintenant...Esquive des rabatteurs, pose des
sacs a dos, visite de quelques chambres et petit rabais... Vue la nuit passee, apres la douche, on s'ecroule 2h.

Donc, Haridwar, c'est Lourdes indien rempli de failles indiennes en pelerinage (pour une fois, presque
autant de femmes que d'hommes). les indiens riches et pauvres melanges, endimanches viennet faire
leurs rituels et se baigner dans le Gange.
DSC00174  DSC00175
DSC00181 

Pour l'occasion, beaucoup de gens mais surtout de jeunes enfants,
se font raser la tete. Il y a vraiment beaucoup de monde (mais c'est une banalite en Inde) et tres peu d'occidentaux.
Tous les 2 metres, on est sollicite a sortir nos roupettes, que ce soit par un vendeur, un faux Saddhus, un vrai mendiant, des enfants crasseux (le plus petit avait 2 ou 3 ans!) ou un officiel de la donation qui delivre un papier, lui aussi officiel qui servira de laissez-passer toute la journee car on nous demande sans cesse si l'on a fait la donation. (a priori nos 30Rps etaient en dessous de ce qu'ils attendait de nous) Comme partout dans le monde, nous pouvons constater aue religion n'est pas spiritualite. La religion exploite la foule, la spiritualite eleve l'individu (sic Sri Gourou Fernand Niketan Pena!). La rue principale et les rues Zadjacentes sont, comme a Lourdes pleine de boutiques. Marie et Jesus sont remplaces par Krishna, Shiva, Ganesh, Durga, Kali, Johnni(?!*!) (ben, oui ils vont allumer le feu a la Puja)... Mais au fait, c'est quoi la Puja?...Mais, attends, j'y viendra .(Oui, on avoue, les 40degres commencent a nous chauffer les neuronnes). Revenons a nos boutiques...de babioles religieuses, de bijoux, de petites boites a poudre rouge pour le point sur le front, les jouets "cheaps" pour enfants, des gourdes pour ramener l'eau du Gange.

On a pris un telepherique pour voir tout la haut le Tem-temple ou l'on demande des sou-sous.
DSC00189

(Nouveaute cette annee: le telepherique a deux = 96Rps. On donne 100, il rend 4 bonbons!
Et oui, 4 Rps= 4 bonbons, on est surpris, on ne dit rien mais a la 2eme et 3eme fois Fernand
remettra les choses en place a sa facon....C'est quans meme bizarre cette histoire (sans doute
un plan pour gratter des roupettes aux touristes...et tant pis pour les serveurs et les mendiants!

La puja c'est ca!!
DSC00191  DSC00194
Le soleil se couche, on se reunit pres du Gange
DSC00190

DSC00197  DSC00200
On pourrait comparer a une messe en plein air et en moins chiant.
Offrande de fleurs, de bougies sur le Gange, chants, encens, feu...

On est maintenant dans le calme de Rishikech, on vous racontera la prochaine fois..

PS:

DSC00208  DSC00149
le thali                                    les momos (raviolis tibetains)
                                                      achement bon, einh Nico?
DSC00166  DSC00221
les chapatis dans le four tandoori
DSC00182  DSC00184
DSC00183 DSC00228

DSC00135 
le Sri loulou !

Posté par lezarts à 14:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]

29 mai 2008

Rishikech...see you Baba

Lundi 28 Avril 2008

On commence a vous ecrire du bordel d’un train indien nous menant a notre prochaine destination...24h30 d’un trajet indescriptible...mais on essaiera de vous raconter la prochaine fois.

O
n vous avait donc laisse a Haridwar. Le temps d’aller a la station de bus, de prendre le bus pour Rishikech qui part tout de suite (deux places pres du chauffeur, les meilleures pour profiter de ce manege a sensation!) conduite egale a l’annee derniere, c’est a dire sportive et inconsciente !!??

DSC00302

DSC00300

DSC00303
oui, oui, on roule a gauche, la il n'aura pas le temps de se rabattre!

Arrives a Rishikech centre, autorickshaw pour 3km menant au “quartier’ des ashrams divise en deux. Arret au 1er pont sur le Gange, partie la plus calme que nous preferons.

DSC00304

DSC00305

DSC00306

On se prepare a voir “Baba”, un homme d’une soixantaine d’annees avec qui on a sympathise l’annee derniere. On lui avait envoye ses photos, il nous avait repondu et on a mis des mois a lui reecrire et lui envoyer 20 euros car il est malade et a besoin d’argent pour se soigner. On branche la camera pour filmer l’instant et profiter de sa reaction. Il n’est pas a l’endroit habituel. On montre sa photo au vendeur qu’on reconnait
DSC00376  DSC00375|
photos prises l'annee derniere


-“Baba est parti!”
-“Ah oui, ou?”
-“Il est parti en fevrier” dit-il en nous montrant le ciel.
On a du mal a y croire tellement il exprime peu d’emotion. Triste nouvelle.
Un autre nous dira, de maniere aussi neutre que c’est la meme fin pour tout le monde et qu’en Inde apres 40ans, on est vieux.
Ca n’aurait rien change mais on se trouve un peu con d’avoir tant repousse notre reponse.

On retrouve une chambre face au Gange dans l’ashram de l’an passe; Sri Ved Niketan Ashram. La 73, on n’avait la 72 !!! Le vieux maitre de 102 ans est mort lui aussi cet hiver.


DSC00361

DSC00266

DSC00268

DSC00350

On est bien content de retrouver le calme de ce coin de Rishikech. Pas de voiture, quelques mobylettes arrivent a passer le pont pietonnier. Ici, les mendiants sont, avant tout des Saddhous. Il y en a partout, des plus crasseux et defonces au plus clean et respirant la spiritualite (le Saddhou ou Sannyasin est celui qui a renonce a toute attache materielle et ne vit que de mendicite. Il est aussi le seul a pouvoir fumer ouvertement dans la rue. Il y a toujours une bonne odeur d’herbe qui se degage de leur shilom!!)

DSC00352

DSC00313

DSC00259

DSC00254

Un nouveau Maitre semble diriger l’ashram et les cours semblent mieux organises. La chambre, d’une proprete indienne coute 250Rps et tous les cours sont gratuits.
6h30 meditation, 8h yoga, 10h30 lecture (en anglais, nous n’irons pas), 17h mantras, 17h30 yoga.
En 5 jours, nous avons participe a plusieurs d’entre eux. Ca donne envie de revenir, une quinzaine de jours nous permettraient d’etre dans un vrai rythme de travail. Il faudrait donc revenir? Severine dit: “Oui, mais il y a bien d’autres pays a visiter!”. Le tibet (il est sans doute trop tard), le Nepal, la Mongolie, le Vietnam sont dans nos esprits en ce moment.
Rishikech est pour nous une pause dans la folie indienne, on observe beucoup plus le travail spirituel hindouiste pratique dans les ashrams: yoga, meditation, pelerinnage des familles indiennes.

DSC00278

DSC00274

DSC00275  DSC00276
Avec ou sans sourire...euh sans dent !
DSC00322

DSC00317

DSC00357

Le bain dans le gange semble etre une des raisons majeures de leur venue et pour les residents de Rishikech est une pratique quotidienne, notamment pour les tres nombreux Saddhous qui dorment dehors sur les gaths (marches qui menent au Gange). On retrouvera ca a Benares. L’occidental sait intellectuellement que le Gange est un fleuve sacre, pour l’indien, ce n’est pas une riviere mais un Dieu feminin.
Comme il fait tres chaud, le bain sacre est presqu’agreable (l’eau est tres froide...les neiges de l’Himalaya ne sont pas loin)


DSC00327  DSC00328
DSC00330  DSC00331

En 1968, les Beatles sont venus a Rishikech suivre l’enseignement du Maharishi Mahesh Yogi au Swarg Ashram pendant un ou deux mois, il y composerent une partie des chansons de l’album blanc. L’ashram est abandonne depuis 1996, il est a 50metres d’ou on loge (on ne l’avait l’annee derniere). Il n’est pas franchement indique et la visite est informelle. On arrive a l’entree.
DSC00362

La grille est fermee, un indien arrive, c’est 50Rps par personne. On ne sait pas vraiment ce qu’il y a a voir. On se regarde, on y va ?
”Bon, alors 50rps pour vous deux” nous dit l’indien. Tout se negocie en Inde. Le 1er prix est rarement le bon, mieux vaut ne pas etre hermetique a la negoce meme si l’omn peut accepter le fait de payer un peu plus que les indiens.
On entre, on monte vers l’ashram, on decouvre un decor assez surrealiste de petites maisons rondes en galet au milieu de la vegetation.

DSC00334

On entend de la musique? On dirait une chanson des Beatles...pourtant on n’a pas fume. Le soleil tape-t-il un peu trop fort? On continue de monter. C’est bien une chanson des Beatles. On decouvre 6 occidentaux perches sur une des maisons entrain de chanter. Guitare et djembe.
DSC00333

DSC00336
“Nothing gonna change my world”, une chanson d’Harrison. Fernand reprend en choeur: “Jai guru deva om...” On monte avec eux pour une heure de Beatles. Un danois, un hollandais, 4 israeliens et les 2 petits frenchies qui parlent aussi mal anglais. On communique en chansons. On ne s’est jamais vu, on ne se reverra jamais, pas de prenom ni d’adresse echangee comme souvent en voyage, c’est l’instant qui compte.

Moment magique vu le contexte improbable!
DSC00339
DSC00338

Pour finir, une anecdote rigolote arrivee a Richikech qui se produit tout le temps et plusieurs fois par jour.
On rentrait a pied du pont Laksham jula a Ram Jula, un indien s’approche de nous l’air de rien. Sans plus de bonjour ou de formalite, il dit a Severine :
“C’est ton pere?” (evidemment, ce n’etait pas en francais, mais dans ma grande bonte, je vous ai fait la traduction?!) 
“ No, it’s my boyfriend, my old boyfriend” dit-elle avec cet humour qui ne la quitte jamais !!
On a meme appris a dire “marier” en hindi pour qu’ils comprennent vite et nous lachent un peu. “shadishouda”. L’indien n’en revient pas. Il tourne a droite et nous a gauche. “Allez, namaste mon gars!”. On marche a peine 5 mins et qui on retrouve sur le chemin?...notre petit indien qui fait semblant de regarder dans un arbre. Il se remet a cote de nous et sans plus de gene dit a Fernand: “Tu as quel age?” a Severine “Et toi?”
Ils ont vraiment du mal avec notre difference d’age mais c’est un peu normal vu qu’ici tu ne choisis pas ton mari, qu’en plus le divorce est interdit et que les femmes sont dependantes financierement de leur mari.Ca les depasse vraiment!! Quand Fernand dit qu’il a eu un fils avec une autre femme, ils disent: “Mais tu as combien de femmes?” “non mais pas en meme temps!!”.
Une chose sure, je n’echangerais pas ma place avec une indienne dit Severine et Fernand ne deviendra pas hindouiste.

On se retrouve plus tard... 

PS:

    DSC00381  DSC00386
    The famous Puja in Rishikech
   DSC00392  DSC00390

   DSC00372  DSC00365

  DSC00367  DSC00329
  Il y en a un des deux qui est entrain de faire pipi?!!
DSC00242
Apres le bain sacre, concours de tee shirt mouille
DSC00315  DSC00316
Le petit dejeuner de Fernand
DSC00360
Une cremation sur le Gange

Posté par lezarts à 14:11 - Commentaires [4] - Permalien [#]