30 mai 2009

Delhi emotion

13 04 2009

Alors, on en etait aux rabatteurs a la gare.
On va donc acheter notre billet de train pour Benares ( on ne part que Dimanche mais en Inde, il vaut mieux prevoir).
Comme les deux precedents annees, on va au bureau de reservation pour tourists au 1er etage de la gare.
DSC00884

Un homme nous arrete :
-" Ticket? "
-"Ben, on n’en a pas (enfin, pas encore)
-" Sorry, only people with ticket!"
-"We want go to the tourist office upstair"
-"Non, il est ferme a cause des traveaux du metro, le nouveau bureau est a droite!".

La, on tombe sur un autre homme, meme blabla. Le nouveau bureau est plus loin, il nous ecrit tout ca sur notre cahier et nous propose un rickshaw a 10Rps pour y aller. Ca sent mauvais tout ca, on se regarde, on s’en va:
-"Ok, merci, on ira demain."
Il insiste, nous suit,
-"Oh, non, demain commence 3 jours de fetes musulmane".
Il nous suit encore et se fache car on ne le croit pas. Il finit par nous lacher.Plus loin, un autre , meme hitoire: bureau ferme, travaux de metro, 3jours de fete.
Euh, la, on a un peu le doute, on va vers l'endroit indique.On marche 100m...tiens,
l'homme est derriere nous.On fait diversion, on s'arrete, il nous depasse et nous attend, l'air de rien un peu plus loin.
Bon, ca va, la! Il est a droite, on repart a gauche. On croise un dernier type qui nous dit:
-"The office tourist, il est au 1er etage de la gare!"
Allez, retour a la case depart! On retrouve le bureau a la meme place qui n'avait ni brule, ni demenage.
30 minutes a se faire balader.
5 minutes pour acheter le billet.
Le temps est relatif en Inde!

Nous restons a Delhi jusque dimanche soir.
C'est agreable et marrant de retrouver des gens deja vus les autres annees
( le jeune Gopi: vendeur de foulard a qui on a envoye sa photo, celui qui fait les colis qu'on s'envoie en France, le vendeur de Bindis, le chauffeur de Rickshaw(qu' on n'a jamais pris) a qui on disait une petit connerie chaque fois qu'on sortait de l'hotel...)

Quand on est a Delhi, on est surtout dans le quartier de Pahar Gang, face a la gare (c'est une vue tres restreinte de la capitale), quartier rempli de touristes babas et de sollicitations mais ideal pour faire des achats et constituer notre petit marche indien pour cet ete. On vient de faire partir un colis de 19kg.

DSC00883 DSC00824 DSC00825
Ils sont marrants ces vendeurs, ils tatent pour trouver notre nationalite (ils trouvent facilement des qu'on parle anglais!), et sortent d'un seul coup :
"Bondjour madam'...commente ca va...comme ci, comme ca"
Pourquoi cette expression la, c'est un mystere...c'est comme aujourd'hui, un indien comprenant que l'on n'etait pas interesse par ce qu'il vendait dit en riant:
" Lach moua les baskets!"

Pour sortir de la poussiere de Main Bazar, on part visiter the Lotus Temple (pour les non anglophones: Le Temple du Lotus!!" Temple Baha'ie.

DSC00854

Le Bahaisme est un mouvement universel spirituel cree par Baha Ula au 19eme siecle qui reconnait toutes les religions et prone l'egalite homme-femme, ce qui en pays arabes a entraine son martyre et la mort de 20 000 fideles.Il y a 7 temples de ce genre dans le monde. Le principe est bon mais ca fait une religion de plus!

DSC00852  DSC00853

Aller-retour en rickshaw. Les chauffeurs qu'on devrait appeler "pilotes" se faufilent au centimetre pres dans une circulation bondee. Un vrai tour de manege!

DSC00848  DSC00849Concentration extreme...DSC00847...mais decontraction du conducteur...
DSC00856 et a chaque feu ...

Dimanche, avant de partir, on prend le metro (climatise, s'il vous plait!) pour trouver un parc. A la recherche de calme et de fraicheur (la temperature commence a monter, il fait 38degres), c'est la sortie dominicale des familles indiennes et surtout le rendez vous des amoureux. A chaque coin d'ombre, un jeune couple enlace, scene plutot rare en Inde.

DSC00879  DSC00878
DSC00877

Voila, on vient de passer 4 jours a Delhi.
18h30, quai 12, train Shiva Ganga express, wagon S3, places 35 et 38. Let's go to Varanasi !(Benares)

DSC00888 D'abord trouver le bon wagon et...                                                       DSC00887 Chercher son nom sur la liste

DSC00889  Trouver sa place ou quelqu'un est deja assis
DSC00890 Investir les lieux...

DSC00898et dormir....enfin, essayer


13 heures de train...comme d'habitude, la nuit va etre agitee.

A suivre...

PS:
DSC00867

DSC00862

DSC00866

DSC00841

DSC00845 DSC00829

PS2:en pleine repetition...
        on prepare un petit ukulele-clip
         
DSC00828   DSC00827

Posté par lezarts à 00:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Delhi emotion

    houlalala

    Quelle aventure ! Si on part la bas on vous emmène ! On a toujours besoin d'éclaireurs !
    La claque ! Quel dépaysement !
    A bientôt en ligne !

    Posté par Mathieu, 15 avril 2009 à 19:04 | | Répondre
  • je vais vous suivre

    binjour à vs 2 formidable de suivre votre voyage,je vous envie....je reviens de Thailande (pour reposer mes 73 ans)je continu la chanson mon dada,je viens de faire quelques poémes de bernard dimey au musé de l'érotisme du bd de clichy pour le vernissage de dessins "erotiques" et de pensees indouisme ça se dit.l'éxposant etant Jacques Charrier (le 1 mari de B.Bardot Régalez vous à bientot de vs lire.Bernard

    Posté par bernard beaufrer, 16 avril 2009 à 09:20 | | Répondre
  • blake in Paris, vote in india

    Comme vous êtes de grands six toits ien ien du monde c'est les élections pendant un mois en inde; la plus grande démocratie de the monde qui disent dans le poste, alors une pt'ite des photos des belles urnes indiennes !

    et pour ceux qui suivent

    William Blake (1757-1827), le génie visionnaire du romantisme anglais, Pour la première fois en France, le Petit Palais présente une rétrospective très complète de William Blake, le plus romantique des peintres anglais. Initiée par le musée de la Vie romantique. Cet hommage veut rendre justice à celui qui fût à la fois un poète visionnaire et un graveur d’exception.

    Du 2 avril au 28 juin.

    Près de deux siècles après sa mort, Blake s’inscrit au sommet du génie britannique. Quelques 130 œuvres, exceptionnellement prêtées par les principaux musées d’outre manche, affirment l’intensité de son inspiration, applaudie en France par André Gide avant André Breton et les surréalistes.

    William Blake est le plus célèbre mais aussi le plus secret des génies d’Outre-Manche. Mieux qu’aucun autre, Blake exprime l’inspiration hallucinée propre au romantisme anglais.

    A l’instar de Newton, l’une de ses plus célèbres compositions, Blake inscrit l’homme dans un cercle céleste au milieu des nuées, le mesure et se mesure à l’univers cosmique à l’aune d’un compas.

    Intransigeant, excentrique, solitaire, Blake proclame avec éclat son exaltation passionnée. Il privilégie jusqu’au vertige le trait néoclassique pour nourrir les pages les plus héroïques de la Bible et de Shakespeare comme de Milton et de la Divine
    Comédie de Dante.

    « L’inspiration et la vision étaient, sont et seront toujours, j’espère, mon Elément, mon Refuge éternel »
    William Blake

    Posté par Pascal, 16 avril 2009 à 14:07 | | Répondre
  • hello

    tu es un grand voyageur cousin!!
    je vois que ta vie est bien remplie ....peut-etre un jour prochain , on se reverra
    ta cousine lyonnaise

    Posté par surfeuse, 07 juin 2009 à 21:31 | | Répondre
Nouveau commentaire